mercredi 8 février 2012

Ils sont partout...

Hier, Jean-Marc est venu me voir avec un air de conspirateur. Il m'a donné rendez-vous, prenant bien soin de n'être entendu que de moi, dans la dernière salle du dernier sous-sol du stade, à minuit précise. Mais si, vous savez, le sous-sol dont je vous avais parlé il y a quelques mois. En partant, Jean-Marc me dit qu'il était enfin temps pour moi d'être initié.

Plus curieux que convaincu, je me présentai donc, à minuit précise, dans l'antichambre de la dernière salle du dernier sous-sol du Stade Marcel Michelin. Ça sentait un mélange de caoutchouc, de vestiaire et d'herbe fraichement coupée... Gerhard et le Barde interdisaient l'entrée. Immobiles, ils étaient revêtus d'une longue houppelande jaune et bleue et, le menton droit, l'expression hiératique, posaient leurs mains jointes sur le pommeau ovale d'une longue épée, pointe au sol, dont la lame était damasquinée d'arabesques figurant les initiales "ASM".

Gerhard, sans se départir de son impassibilité, s'adressa à moi, péremptoire :
- Qui vient frapper à la porte de la connaissance ?
- Euh... C'est moi... Vern...
- Je ne connais pas de Vern, je ne connais que le Néophyte qui demande à être affranchi des secrets de l'Ovalie.
- Euh... Ben... Je suis le Néophyte (mais bon c'est pas de ma faute si personne ne veut que je devienne sélectionneur !) qui demande à être affranchi des secrets... euh... de la commission de discipline !
- De l'Ovalie !
- De l'Ovalie !

Les deux sphinx s'écartèrent et la porte s'ouvrit. J'étais ébloui par la lumière qui en sortait. Une voix grave se fit entendre :
- Entre ici, fils du ruck et de la passe croisée !
Je m'exécutais. Je pénétrais dans une grande pièce ovale, mais j'étais toujours ébloui et je n'en distinguais pas les détails. J'entrapercevais des silhouettes anthropomorphes en face de moi mais je ne parvenais ni à les dénombrer, ni à les identifier. La Voix poursuivit :
- D'où viens-tu ?
- Euh... Du pays des All Blacks ?
- Il vient des ténèbres !
- Où vas-tu ?
- Ben j'espérais bien y retourner, mais mon destin a été contrarié...
- Il consent à endurer les épreuves qui nous permettrons de l'initier à nos mystères !
- Des épreuves ? Quelles épreuves ?
- Par trois fois, tu as trébuché, par trois fois, tu t'es relevé ! Le Frère Verrouilleur accepte-t-il l'initiation ?

Une nouvelle voix se fit entendre. C'était celle de Jean-Marc :
- A quinze pas d'ici, je te le fais savoir !
La porte se ferma dans mon dos.
La première voix reprit :
- Que l'initiation commence !
L'obscurité se fit soudain. La Voix :
- Quelle heure est-il ? Quel jour sommes-nous ?
Jean-Marc :
- Il est minuit précise ! Nous sommes le 29 mai !
La Voix :
- Quel est le score ?
Jean-Marc :
- 19 à 6 !
La Voix :
- Frère de la tribune Nord, qui est Marcel Michelin ?
A ma grande surprise, j'entendis Mario Ledesma répondre :
- Marcel Michelin est le commencement, il est l'Alpha, il est le premier Frère parmi les premiers !
La Voix :
- Frère de la tribune Sud, qui est Brock James ?
Derrière moi, j'entendis cette fois-ci Pierre Mignoni :
- Brock James est le Rugby !

J'étais de plus en plus désorienté...
La Voix :
- Frère de la tribune Est, qui est Bernard Chevalier ?
Il me sembla que Raphaël Saint-André répondit :
- Bernard "Dada" Chevalier est celui qui a dit qu'un coup de poing, ce n'est pas méchant, c'est nerveux !
La Voix :
- Frère de la tribune Ouest, qu'est-ce que l'ASM ?
Je l'aurais reconnu entre mille : Laurent Rodriguez !
- L'ASM est le plus grand club du monde, et son règne n'aura pas de fin !

Silence.

La Voix :
- Novice Vern, quel sera ton nom d'initiation ?
Je fus un peu plus déstabilisé lorsque j'entendis Philippe Saint-André parler de sa voix sourde :
- Il s'appellera, comment s'appelle... Il s'appellera Vern l'Arverne !
La Voix :
- Frère de la tribune Nord, Frère de la tribune Sud, Frère de la tribune Est, Frère de la tribune Ouest, Frère Verrouilleur, Frère Sélectionneur, acceptez-vous l'initiation de Vern l'Arverne, afin qu'il puisse poursuivre pour le succès de l'ASM, le bien du rugby et l'honneur de l'Auvergne, les travaux architectoniques de notre Grande Loge Pneumatique sous l'égide bienveillante du Grand Bibendum ?
Jean-Marc le verrouilleur du fond de touche répondit :
- Flexion, Touchez, Stop, Entrez !
Et tous ensemble :
- One, Two, Three, Four, Five, Ouch !
J'entendis un bruit de serrure.

Silence.

La Voix :
- Frère Vern l'Arverne, bienvenu dans la Lumière Jaune et Bleue ! Nous attendrons désormais de vous l'abnégation, l'élégance et l'amour du maillot.
La lumière revint. Après quelques instants, je recouvrai la vue. Je me trouvais debout au centre de la pièce ovale. Devant moi, Mario Ledesma, Blanche de Castille sur le torse, me souriait. A ma droite, Raphaël Saint-André caressait un Lion de Saint-Marc à ses pieds. A ma gauche, Laurent Rodriguez revêtait une tunique sur laquelle était imprimé le drapeau basque, mais le rouge et le vert étaient remplacés par du jaune et du bleu. Derrière moi, Pierre Mignoni portait un maillot du RCT, sur lequel des colchiques avaient pris la place du brin de muguet. Derrière Mario, en hauteur sur un trône, un homme dissimulait son visage dans l'ombre. La Voix semblait provenir de cette éminence. A ses côtés, Philippe Saint-André contemplait la scène. De part et d'autre, des gradins sur lesquels étaient installés quelques dizaines d'hommes arborant des maillots de l'ASM de toutes les époques. Je reconnus, divers, Eric Nicol, Jérôme Thion, Jean-Pierre Romeu, Philippe Marocco, Arnaud Mignardi, Fabien Bertrank, et même, Olivier Magne... Tous portaient un bonnet ovoïde jaune et bleu en cuir.

Jean-Marc vint se placer à mes côtés et m'entraîna dans les gradins. Il me dit :
- Tu es des nôtres maintenant.
Tous applaudirent. Puis le silence se fit. La voix :
- Frère de la tribune Nord, Frère de la tribune Sud, Frère de la tribune Est, Frère de la tribune Ouest, Frère Sélectionneur, le terrain est-il couvert, le vestiaire est-il ouvert, la pelouse est-elle verte, la balle est-elle plus belle à l'aile ?
Tous ensemble :
- Vénérable Frère, le cochon est dans le maïs, le fouchtri est dans le fouchtra !

M. Berdos vint se mettre au centre de l'ovale. Il leva un bras et siffla un coup d'envoi.
La Voix :
- Frère Berdos, le Bougre de la Rade, vient de déclarer ouverts nos travaux architectoniques ! Frère sélectionneur, quel est le premier Frère à s'exprimer ?
- C'est mon frère !
La Voix :
- Frère de la tribune Est, vous pouvez aplatir dans votre en-but.
Raphaël Saint-André prit la parole :
- Le Frère de la tribune Est rend compte à ses vénérables Frères que le Frère Sadourny est désormais en poste.
Brouhaha, murmures d'approbation, applaudissements.
La Voix :
- Je valide l'essai sans la vidéo. Merci Frère de la tribune Est, excellent travail. Frère sélectionneur, qui demande un "marque" ?
- Le Frère de la tribune Ouest !
Laurent Rodriguez, je n'en revenais pas de le voir parmi cette assemblée, s'exprima à son tour :
- Le frère de la tribune Ouest fait savoir à ses vénérables Frères que le Plan ABBOlition est en marche au Pays Basque. Le projet "Benoît Baby" a porté tous ses fruits.
La Voix :
- J'accorde le marque, mais il faudra suivre sous le coup de pied. Merci Frère de la tribune Ouest, continuez ! Frère Sélectionneur, le Frère de la tribune Sud tente de se faire la valise.
Philippe Saint-André :
- Qu'il feinte la 89 !
Pierre Mignoni prit la parole :
- Le Frère de la tribune Sud s'inquiète des manœuvres de l'Excité de Mayol et de son âme damnée, le Filou de Gaillac.
La Voix :
- Que le Frère de la tribune Sud se rassure. Les Frères de la Ligue ont les choses en main. Frère Sélectionneur, le Frère de la tribune Nord peut-il cadrer et déborder sur les derniers évènements de la Capitale ?
PSA :
- Le Frère de la tribune Nord peut prendre le trou !
Mario nous fit son petit discours :
- Le Frère de la tribune Nord estime qu'à Paris, la situation est sous contrôle. Le Racing se déchire, le Top 16 s'est pris un vent et le Stade Français joue raisonnablement bien.
La Voix :
- Merci, Frère de la tribune Nord. Prenez soin de ne pas trop en faire. Je voudrais maintenant entendre le Frère TSF & Farces et Attrapes.
Arnaud Costes, que je n'avais pas remarqué, se leva dans les gradins opposés :
- Le frère TSF & Farces et Attrapes poursuit son entreprise de noyautage des media : après l'éviction du Frère JPE, trop tiède, des Spécialistes Rugby sur Canal, correspondant à mon intronisation dans le cénacle, le Frère Contrepéteur Mathieu Lartot est désormais acquis à notre cause. Le Frère Roro, naturellement proche de cette sphère occulte, a parfaitement fayoté le week end dernier pendant Stade 2 et sa maîtrise de la langue de bois et du parler pour ne rien dire le positionne idéalement pour un poste de consultant dans le futur.
La Voix :
- Je me réjouis de ces informations. Frère Sélectionneur, comment se portent les intérêts de la Loge à Marcoussis ?
- Le Frère Sélectionneur tient à faire savoir qu'il redouble d’efforts pour ménager les Clermontois et bien crever les Toulousains et les Biarrots pour la reprise du championnat. Naturellement, le Frère sélectionneur est surveillé de près et se doit de donner le change. Le Grand Occitan de France est toujours très puissant...
La Voix :
- Merci, Frère Sélectionneur. Nous te savons gré de tes efforts, qui poursuivent ceux du Frère Convers à la Moustache Triste. Frère Verrouilleur, pouvons-nous siffler la fin du temps règlementaire ?
Jean-Marc se leva et déclara :
- Je botte en touche et je rentre au vestiaire !

Et c'est ainsi que je fus initié...

2 commentaires:

  1. Rien a dire ! enfin oui ! continues sur cette voie Frère écrivain ! ne te laisse jamais aller !

    RépondreSupprimer